Faites émerger l'agilité et l'innovation

 

Agilité & Innovation : Tenir compte de la 3ème révolution

Nous vivons à l'ère d'une révolution industrielle, technologique et sociale : nos modes de production, de consommation et nos rapports sociaux évoluent d'une manière exponentielle, tant dans la sphère professionnelle que la sphère privée.

révolution

En France, nous consommons « internet » comme une marchandise inépuisable, et nous la consommons sous toutes ses formes : de l’éducation, à l’information, en passant par des sites e-commerces, des forums de discussion, des réseaux sociaux d’entreprise, ou encore des abonnements à des chaines youtube. 

Nous produisons de manière différente : imprimante 3D, électricité produite à la maison, travail à temps partagé, etc.

Après la consommation et la production, que dire de la socialisation ? Pour être reconnu comme un "être social", il s’agit d'appartenir à divers réseaux professionnels et privés, pourvus qu’ils soient virtuels et/ou physiques (et au mieux les deux !).

Cette révolution est visible dans de multiples secteurs, et l’actualité des entreprises regorge d’exemples et de contre exemples en matière d’agilité et d’innovation. Prenons Kodak ou BlackBerry qui, en vitesse de croisière, sont arrêtées en plein essor pour n'avoir pas su (ou pu) prendre le virage numérique (pour Kodak) et le virage mobile (pour BlackBerry). Toutefois, il y a des entreprises qui font face à la complexité de leur environnem

ent et qui s’emparent des signaux faibles. Je pense par exemple à Accorhotels qui, face à un concurrent inattendu de l'économie collaborative (Airbnb) choisit d'y faire face en transformant son business model, et ainsi pérenniser le groupe aux 4000 hôtels.

Un sujet simple et complexe à la fois

Pourquoi est-ce un sujet simple ? Parce que l’agilité et la capacité à l’innovation sont les talents que développe un enfant dès 2/3 ans, pour peu que l’environnement soit sécurisant, protecteur, encourageant et ambitieux. Avoir dans un coin de sa tête que tous ont ces talents (certes, ils sont parfois bien cachés...) permet de leur redonner vie.

Pourquoi est-ce un sujet complexe ? Parce que les adultes ne sont plus des enfants, parce que les adultes ont de l’expérience et que cette dernière a validé de nombreuses croyances, et enfin parce que l’entreprise est un organisme vivant sans cesse en mouvement. Cet organisme vivant vit :

  • dans l’impermanence : rien n’est figé, tout bouge tout le temps
  • dans un contexte fait de faiblesses et de menaces : un marché qui mute, une organisation défaillante, un leader visionnaire décédé, etc…
  • dans une complexité grandissante : consommation, production, rapports sociaux.

Point dinterrogation

Je me suis donc interrogée sur les conditions de succès à réunir, pour laisser émerger agilité et innovation dans ce milieu complexe.

L’agilité à plusieurs niveaux

Prenons l'agilité, ce terme à la mode dans les organisations depuis la valorisation des équipes dites « agiles ».

Au niveau individuel, être agile signifie avoir de la souplesse dans ses comportements, dans sa pensée, et dans ses sentiments. Être agile dans ses comportements, c'est l'opposé de la rigidité : nous allons répondre "oui à condition" plus tôt que "non". Par exemple, « Oui je peux te répon

dre, etje le ferai demain quand j’aurai géré ma priorité » plutôt que « Non je ne peux pas te répondre tout de suite ». Il s'agit alors de duppliquer ce processus à toute autre situation relationnelle. Être agile dans sa pensée, c'est abandonner le jeu "il a tort et j'ai raison". Regardez autour de vous, regardez-vous et observez si et quand vous faites de la "compétition d’idées" et combien ça peut être stérile… Soyez curieux, questionnez, challengez pour faire avancer le débat et non pas pour jouer à « il a tort et j’ai raison ». Enfin, être agile dans ses sentiments, c'est reconnaître que l'émotion à toute sa place dans l'entreprise, sous réserve d'être parlée. Qu’il s’agisse d’un sentiment agréable ou désagréable à partager, l’agilité c’est savoir en parler entre adultes.

Au niveau des équipes, avoir de la souplesse signifie tenir compte des enjeux individuels et des enjeux collectifs, les identifier, et les partager. Les enjeux se doivent d’être compatibles et de même valeur pour l’entreprise. Prenons l’enjeu collectif « l’acquisition du marché asiatique » et des enjeux individuels comme « le bien être au travail » « la qualité d'un travail bien fait ». Sont-ils compatibles ? La somme des enjeux individuels ont-ils la même importance que l’enjeu collectif ? De quelle manière est-ce partagé en équipe ? Est-ce du Top down : c’est la direction qui a décidé ? Est-ce du Bottom-up : ce sont les équipes qui ont été interrogées et qui décident ? L’agilité du leader de ces équipes aura une influence majeure sur l’agilité de celle-ci.

Enfin, au niveau de l'organisation, l'agilité se situe dans la capacité à avoir un temps d'avance quant à l'évolution de son modèle organisationnel, de son business model ou de tout autre élément qui structure l'entreprise.

L’innovation technique, l’innovation managériale

Si vous recherchez les aspects techniques de l’innovation, je vous invite sur le site www.lescahiersdel’innovation.com

De l’idée, à l’achat de cette idée : le processus est long !

innovation

Si vous vous demandez comment innover en management et comment organiser les conditions de succès de cette innovation, je vous invite à lire ou à entendre Frédéric Laloux. Il a étudié 12 organisations internationales, privées et publiques. Bien que ne se connaissant pas, il a constaté qu’elles ont chacune innové en matière de management des équipes et en terme d’organisation. Voici également un très bon article concernant les pratiques managériales les plus innovantes dans le monde. Et si vous voulez une idée rapide de l'innovation managériale vue par une coach de managers et de dirigeants.

Conclusion

On ne tire pas sur les fleurs pour qu’elles poussent ! Créer les conditions de succès pour générer agilité & innovation, c’est :

  • Avoir la patience pour meilleure alliée et divers lieux pour exprimer ce qui "déborde" 
  • Croire que l’Autre peut développer l’agilité (sans adoption de cette croyance, inutile de lire la suite !)
  • Incarner/Modéliser agilité et souplesse dans sa pensée, ses comportements, et dans ses sentiments en présence des autres
  • Apporter sécurité, protection, ambition, encouragementS
  • Adopter des principes collaboratifs, sous réserve d’avoir analysé l’organisation, les équipes et la faisabilité
  • Expérimenter, tester
  • Utiliser les échecs comme source d’apprentissage

Pour étudier votre demande, vous pouvez me contacter au 06 35 22 16 87.

Pour développer agilité et innovation avec une Historienne de l'art, moi-même et un groupe de 15/20 personnes maximum, consultez mon offre Art & Leadership